Opposition municipale

Groupe Billomois Réveillons nous….

AVEC des SI… !

Dans l’entretien accordé par notre maire au quotidien « La Montagne » du jeudi 4 janvier 2018, notre édile nous explique qu’il ne peut rien faire… en renvoyant à d’autres la responsabilité de l’immobilisme billomois. 

Reprenons quelques thèmes de l’entretien. 

Transport : promettre aux billomois la réouverture de la ligne de chemin de fer « Billom/Vertaizon » est une chose, mettre en place des navettes régulières avec la Gare de Chignat et les arrêts de bus de la T2C à Pérignat s/Allier en est une autre à moins que cette perspective ne soit trop ambitieuse pour l’équipe municipale. 

Ecole militaire : peu de billomoises et billomois ont connu l’école des enfants de troupe par contre nombreux ont usé leurs fonds de culotte sur les bancs de l’ancien collège. Un quart de siècle d’études et d’immobilisme ont transformé ce joyau en semi ruine demandant de rapides investissements de survie. 

Autre sujet d’inquiétude, l’ancien tribunal de commerce, et, comme chacun d’entre nous peut le constater tous les jours l’état de délabrement de notre mairie. La note sera déjà assez salée sans encore créer de nouveaux bâtiments. 

L’aménagement urbain est une priorité de la majorité municipale. Le fait est qu’une nouvelle signalétique moderne, à laquelle nous avons largement contribué, est en place. Mais comment affi rmer la reconquête du centre bourg en délocalisant l’école maternelle ??? Le projet de construction extra muros d’un pôle petite enfance d’un coût estimé au départ à 7.5 millions d’euros, qui aurait pu concerner Billom Communauté ainsi que la crèche associative, lesquelles se sont retirées, est redevenu « modestement » une école maternelle d’un coût de 3.5 millions ne prenant pas en compte la voirie et les aménagements urbain nécessaires (parking, carrefour, route d’accès…). 

Une énième étude financée par l’argent du contribuable, nous propose de transformer l’école maternelle existante en créant des salles pour les associations et des logements « participatifs », pourquoi ne pas utiliser cet investissement à la mise aux normes de ce bâtiment et à l’aménagement du quartier pour rendre à ce site sa fonction d’accueil de nos enfants. 

Depuis quelques semaines, la sécurité et les incivilités redeviennent d’actualité à Billom, certes le travail de nos gendarmes a connu des eff ets positifs, mais force est de constater que ce travail n’est pas suivi localement par une politique affirmée, contrairement à l’un des engagements de campagne de la majorité municipale (lutter contre la délinquance !). 

Quant au maintien de l’activité économique, autre engagement de campagne, il ne semble pas être une priorité municipale. Comme d’habitude, il est plus facile d’instaurer un impôt nouveau (taxe d’habitation sur les logements vacants) que de s’attacher à créer de l’activité économique et de l’emploi. 

Si les grands projets sont inaccessibles réalisons le possible… Les petits ruisseaux font les grandes rivières… l’équipe d’opposition municipale vous adresse tous ses voeux pour cette nouvelle année.

Vos élus, Patrice Royet, Jean Jallat, Hélène Simonini, Arnaud Pousset et Alexandre Bodiment


Groupe Billom pour tous.

Pour l’équipe Billom pour Tous, Emmanuelle BELETTE

Aucun texte communiqué.